Il me reste quelques dizaines de minutes de trajet à bord de mon petit futsû du matin à destination d'Abashiri.
J'ai atteint Shiretoko-shari eki, la porte d'entrée de la mer d'Okhotsk. Maintenant la ligne longe la côte d'Okhotsk jusqu'à son ternimus.
Je l'ai devant les yeux MA mer de glace, celle que je voulais plus que tout de ce voyage.

Nik3 IceTrip 2

Sur la droite, juste là tout près, elle est magnifique, exceptionnelle même!
Vraiment exceptionnelle!
Il faut que je vous explique certaines choses à ce sujet.
Ce n'est pas que mon rêve perso, bien entendu on est quelqu'uns en ce bas monde à rêver d'inaccessible, de merveilles éphémères, de beautés naturelles ...
Au Japon sur un forum dédié à la mer de glace qui descend chaque année sur Hokkaidô, il y a des commentaires en nombre de gens qui veulent voir cette mer de glace, qui y vont, une fois, y retourne, y reretourne jusqu'à ce que ...jusqu'à ce qu'il puisse la voir comme je l'ai vu.
Mais beaucoup ne peuvent avoir la chance exceptionnelle que j'ai eue.
La mer de glace est très capricieuse.
Il est possible de suivre son évolution, son parcours sur un site spécifique, comme pour l'avancée des sakura, bien plus simple à voir.
Mais rien ne garantie que vous verrez une vraie et grosse mer de glace.
Le soir le site indique que les glaces sont là. Vous y allez le lendemain matin et elles sont reparties au large. Cruelle désillusion. Cela arrive tout le temps. Je n'avais que cette peur en moi: arriver devant une mer bleue, tranquille. Les glaces à peine visible au large. Et là, le rêve reste tel quel.
Même en faisant la balade en bateau (que nous ferons ensemble), il est parfois impossible de voir les glaces car elles sont trop loin et le bateau fait une boucle d'une heure.
Sur le forum, les commentaires déçus ne manquent pas, les rêves inassouvis, les envies de revenir à l'infini pour enfin toucher des yeux le graal, celui que j'ai eu si parfaitement.
Si ces japonais frustrés voient mes images, ils doivent à la fois me haïr et m'envier au plus haut point.

Et pourquoi ai-je eu une mer de glace si exceptionnelle?
Parce que dans la semaine précédente, il y a eu une forte tempête. Des vents violents du nord, de la neige. Consigne était donné aux habitants de ne pas sortir de chez eux durant 2 jours. La Senmô line, celle sur laquelle je circule maintenant fut bloquée durant 3 jours. Aucun train au départ de Kushiro, ni d'Abashiri. 
Imaginez un peu la gueule de mon voyage si j'avais prévu d'y être à ce moment-là? Je n'aurai rien pu faire! Bloqué à Sapporo et retour Tôkyô. Point. A quelques jours près c'était la catastrophe, le voyage désastreux. 
Tenez-vous le pour dit si vous prévoyez un séjour à Hokkaidô en hiver, il faut compter avec les éléments, souvent extrême en cette période, et c'est la seule chose que l'on ne peut prévoir!
Mais voilà, plusieurs jours après j'avais les résultats de cette tempête: des paysages enneigés, souvenez-vous des rues de Kushiro aux montagnes de neige, et le mer de glace qui a été poussée durant 2 jours vers les côtes d'Okhotsk. Je ne pouvais tomber mieux. D'énormes blocs de glace se sont accumulés sur les côtes. A tel point que je vais pouvoir marcher de quelques mètres sur cette mer de glace!! Cela n'était pas arrivé depuis plus de 12 ans.
Il faut savoir que le réchauffement climatique n'arrange pas les choses. Chaque année les mers de glace sont de moins en moins fortes, il y a même des années avec presque rien à voir. Les bateaux ne sortent même pas car ce n'est pas la peine. Je n'aurais pas aimé tomber sur une de ces années.
Il se prédit que d'ici 20 à 30 ans il n'y aura plus rien à voir de ce phénomène fabuleux.
Ça vous laisse encore le temps d'en rêver et d'espérer la voir.
Mais sachez vraiment que j'ai eu des conditions exceptionnelles, et que ce sera difficile pour vous de faire aussi bien. Désolé.
Mais qui ne tente rien ...

Moi: vini, vidi, vici ...

DSCN8719

Mais permettez-moi de finir mon voyage en train sur la Senmô line car je n'en ai pas encore terminé et il me reste des belles chose à vous montrer de ce côté là aussi, comme ces vues un peu à l'intérieur des terres ...

Nik3 IceTrip 2

Nik3 IceTrip 2

 

Lors d'un arrêt dans la minuscule gare de Yamubetsu, celle juste après Shiretoko-shari, un drôle de phénomène attire mon oeil ...

DSCN8714

Amusant, non?!
Comprenez-vous le 'truc'?
Des coulées de neige glacée sont tombées d'un toit sur l'autre et tout cela a glissé peu à peu sur le deuxième toit pour se retrouver en suspension au bord du toit, prêt à tomber, mais pas encore ... j'ai la chance de voir ça avant que tout ne s'écroule et ne fonde. 
Et encore il n'y en a qu'une partie, si cela avait été tout le long, j'aurais vraiment eu un plan magique. Bon pour un concours photo!

Je continue mon voyage jusqu'à la gare de Kitahama.
Un petite gare contre la mer d'Okhotsk que je n'aurais raté pour rien au monde.
Pour sa situation privilégiée.
Pour sa tour d'observation sur le quai, d'où on peut admirer le paysage.
Et pour tous ces petits papiers collés partout dans le bâtiment! Une vraie particularité qui en a fait sa popularité à travers le Japon. Des murs jusqu'au plafond sont tapissés de ces 'ex-voto' d'otaku-touristes.

IMG_5018

IMG_5020

Chacun laisse ce qu'il veut. Il y a beaucoup de cartes de visite, mais aussi des photos d'enfant?!
Moi j'ai laissé ... ma valise, qui m'encombre, et je suis vite sorti pour aller voir et toucher la mer de glace.

IceTrip 2

IceTrip 2

La gare de Kitahama. La tour d'observation sur la gauche, et blanc éclatant la mer de glace à droite.
Je suis descendu seul ici. Un vrai bonheur.
Il y avait juste cet homme en combinaison, je ne savais pas s'il travaillait pour la JR ou des travaux publics.

Je laisse ma valise à ses bons soins, en le prévenant et je vais plus loin. J'ai repéré un passage à niveau à quelques centaines de mètres en avant de Kitahama eki, d'où je pourrai faire des images du prochain train qui arrivera, le 'Ryûhyô Norokko' que je prendrai aussi, et j'aurai un point d'accès à la plage et la mer de glace.

Alors ça y est, on est tout près, on y va? (Oscar tu es prêt?) ...

IceTrip 2