16h--. Ôsaka eki.

Me voilà à Ôsaka eki.
Pourtant je veux aller sur la ligne du métro Midôsuji, qui ne passe pas à Ôsaka, mais à Shin-Ôsaka.
En fait il me faut acheter un pass pour voyager sur toutes les lignes privées (hors JR) du Kansai, c'est le Kansai Thru Pass 2/3 jours.
J'ai bien galérer pour le trouver celui-là!
Des informations trouvées sur le web indiquaient qu'à l'aéroport de Tôkyô-Haneda il était possible de se le procurer mais personne ne comprenait rien à ce que je voulais, à part me dire que le Kansai ce n'est pas ici, c'est le Kantô. Oui merci je sais.
Soit disant je pouvais le trouver dans la station de métro de Shin-Ôsaka, et là on m'a signifié que non, il fallait aller à un bureau de tourisme en gare d'Ôsaka. On m'a donné un plan et m'y voilà donc.
J'aurais dû passer en gare de Shinagawa où par deux fois je l'avais obtenu il y a quelques années!

Après avoir obtenu ce précieux sésame, j'ai cherché la gare de Ôsaka Metro Umeda de la Midôsuji line. 
Les dédales en sous-sol entre Ôsaka et Umeda forment un vrai labyrinthe qui rend dingue.
Le problème c'est les indications, qui indiquent beaucoup la gare JR, mais très peu celle du métro. Je me suis perdu, j'ai cherché et j'ai fini par demander à quelqu'un. 
Il ne faut pas faire ça!!!
Pourquoi?
Parce que les japonais sont 'trop' serviables, au risque de se mettre en retard, ils vous guide en vous accompagnant jusqu'au point voulu. C'est ce qu'à fait une gentille dame, qui, je ne savais plus trop si c'était sa destination, m'a amené jusqu'à l'entrée du métro. Mais il y avait tellement de monde, que je l'ai instantanément perdu dans la foule. Je n'ai même pas pu la remercier en courbettes.

Avec tout ça j'ai perdu un temps fou. Sorti du shinkansen à 15h30.
Prêt à 'travailler' à 16h40!
D'un côté heureusement que je reste par ici en ville et que je n'ai pas à courir loin vers Yamato-Yagi chez Kintetsu, je n'y aurais jamais été à temps.

Je file vers Shin-Ôsaka.
J'y découvre un ouverture sur le ciel, alors que je croyais que tout était ici souterrain.
Il pleut à verse. Ça ça ne change pas, et ce sera comme ça tout le temps.
Le prochain métro qui arrive est pile le plus intéressant du moment, c'est à dire le tout nouveau Kita-Ôsaka Kyûkô série 9000.
J'ai à peine le temps de choisir le mode de prise de vue qu'il s'élance déjà. Je fais ce que je peux, et du bout du quai, où je me rend compte que je ne peux pas sortir de bons plans, j'essaye de le shooter alors qu'un autre métro de la Midôsuji line le croise ...

IMG_6970

Par malheur ce nouveau train va en direction de 'Nakamozu' c'est à dire tout au bout de la ligne, là où je ne vais pas puisque j'ai prévu d'aller vers Momoyamadai, à une gare du terminus de Senri-Chûô eki comme l'indique le '21609' qui arrive.
Il va donc falloir que j'attende un bon moment, un bon gros moment avant de le revoir. Zut alors!
Ce premier plan ne le met pas vraiment en valeur. On a du mal à apprécier cette brillante nouveauté de la Kita-Ôsaka Kyôkô Tetsudô, une compagnie privée dans la compagnie privée. Elle gère les quelques dernières stations de la Midôsuji line, celles où je vais aller, car en extérieur donc offrant une luminosité meilleure que le sous-sol.
Et de la luminosité meilleure il m'en faudra pour palier ce temps gris pluvieux qui gâche tout.
J'ai ai fait mon parti pris et j'ai donc décidé de me faire un séance de shooting sous la pluie, pas le choix. Comme un avant-goût de ce qu'offre le mois de juin au Japon chaque année. Le mois où il ne faut pas voyager au Japon car c'est pluie, pluie, pluie ...

Pour revenir sur ce nouveau train de la 'Kitakyû' (plus simple) il est en service depuis tout juste un mois, comme l'indique encore son 'head mark', le 28 avril 2014 fut son premier jour.
Ainsi que de nombreuses affiches dans les gares ...

Happy birth'trip 014