J'ai raté mon shinkansen E6系, qui de toute façon ne devait pas passer, mais je n'ai pas évité la pluie froide et venteuse.
J'ai dépensé du temps pour rien à part avoir froid dans un endroit pas intéressant, j'en ai marre.
Je retourne vers le coeur de la ville sur mon terrible destrier qui me fait plus galérer qu'avancer gaiement.

Mais j'avance quand même, et puis les rues de Kakunodate ce n'est tout de même pas l'Alpe d'Huez!

J'adore sillonner des petites villes de ce genre, aller de découvertes en découvertes, de curiosités en merveilles.

Je commence par tomber sur ce petit temple indiquer par de grandes noren très colorées représentants des légendes japonaises ...

Golden Trip 013 495

Je pose mon vélo un instant pour pénétrer un peu dans ce temple.

J'y trouve de très belles statues, comme ce bonze en bronze s'inclinant ...

Golden Trip 013 496

Ou cet autre aux gros sourcils sévères et koinobori en fond ...

Golden Trip 013 497

J'enfourche à nouveau mon vélo pour continuer au hasard des ruelles et trouver cet ancien théâtre transformé en magasin ...

Golden Trip 013 498
Golden_Trip_013_499

Puis un premier cerisier typique de Kakunodate, aux longues branches fines retombantes. Et on peut reparquer qu'en effet la floraison n'en est qu'à son début. 20% étaient annoncés, c'est bien cela.

Plus loin c'est un autre petit temple qui se fait jour. Il y a vraiment des temples à chaque coin de rue ici, je comprends pourquoi on compare Kakunodate à Kyôto en miniature.
Là la tori est impressionnante, en bois brut, des troncs enboîtés les uns dans les autres la forme. Et la petite rouge traditionnelle au fond ...

Golden_Trip_013_500

Golden_Trip_013_501

Voici un vrai 'koinobori' en cela qu'il est exposé devant une maison particulière.

On peut alors 'comprendre' cette famille, la grande carpe noire symbolisant le père, la rouge représentant la mère. Puis les autres plus petites pour chaque enfant, ici un seul enfant.
Les rubans multicolores sont les flots de la rivière dans laquelle les poissons s'épanouissent.