Minna san konnichiwa ! Retour d’un petit voyage au Japon, on a profité de la réouverture des frontières en novembre 2022 (attention, il y a encore beaucoup de formalités particulières à effectuer). Un voyage qui avait d’autres objectifs que le tourisme ferroviaire, beaucoup d’impératifs, et quelques heures libres de temps en temps… Donc pas de grands voyages dans le pays, mais des excursions dans le Kansai, c’est tout, et c’est déjà bien.

2022-Nankai-Semboko-Hankai(8)Des images du quotidien avant tout (ici, une 8400 de Nankai qui file vers Namba) , mais quand même une ou deux spécialitiés... Peu de nouveautés dans le Kansai depuis mon départ du Japon il y a une année et demie. Ah si : le masque est encore plus omniprésent qu’il ne l’était en 2021…  Presque un choc en venant de Suisse, même si on était avertis. C’est un peu déprimant, surtout ça ne donne guère l’envie de trop voyager.

Sans compter que les réductions d’horaires sont, elle aussi, en progression rapide pour contrer une fréquentation en forte baisse, surtout sur les lignes touristiques. Sur la Wakayama line au départ d’Oji (la région où habite la belle-famille), la fréquence est ainsi passée de la demie-heure à l’heure hors des pointes du matin et du soir. Et pourtant, ça n’est qu’à 35 minutes de Namba, le centre d’Osaka… Le fameux Rapi:t de Nankai, qui relie Namba à l’aéroport, ne circule plus que toutes les heures en journée. Bon, on ne va pas se plaindre, il ne roulait quasiment pas en 2021…

2022-Nankai-Semboko-Hankai(5)Quant aux tokkyû du Koyasan, deux sur trois étaient tout simplement supprimés presque tous les jours, à court terme, en fonction de la fréquentation attendue… Moi qui espérais un des deux exemplaires de la série 30000, pas de bol, c’est le seul exemplaire de la «série» 31000 qui roulait presque tout le temps!

Logeant dans le très chouette quartier d’Abeno (Tennoji) à Osaka, j’en ai profité pour retravailler des classiques, comme Hankyu, Nankai ou le tram d’Osaka, mais aussi pour faire quelques découvertes, comme Ohmi Tetsudõ ou Kishu Tetsudõ, le tout panaché d’un peu de JR. Je reviens donc sur ce blog pour quelques « posts » ces prochaines semaines pour partager les quelques images (toujours tirées de vidéos HD) et impressions que j’ai ramenées.