Aujourd’hui c’est une étape de transition puisque je quitte la Catalogne pour rentrer en France. Mais je vais en profiter pour faire une escale à Port-la-Nouvelle dans Aude, car il y a un point de vue ferroviaire très connu que je rêvais de visiter.

J’aurais pu prendre le TGV de Barcelone à Perpignan, mais j’ai préféré prendre les lignes régionales car c’était l’occasion de passer à Port-Bou et Cerbère, gares lointaines pour lesquelles j'ai souvent vu des trains de nuit au départ d’Austerlitz.

Port-Bou

Port-Bou 2

A Port-Bou, dernière gare avant la frontière, je quitte mon Rodalies pour un TER Occitanie.

Port-Bou 3

L’AGC passe un tunnel et hop nous voilà en France à Cerbère.

Cerbère

Le voyage se poursuit jusqu’à Port-la-Nouvelle. A l’arrivée je rate de peu l’AVE Lyon-Barcelone.

Renfe S-100

Plus de chance pour ce TGV Perpignan – Paris en UM de Duplex en livrée Atlantique. Ça devient rare.

TGV 283

Alors que le temps était bien couvert, je sens que ça se dégage vers l’ouest. Ça tombe bien car le train de nuit Port-Bou – Paris doit passer en début de soirée. Je me fais d’abord la main sur un TGV.

TGV

Puis c’est le passage du train de nuit. Je sais que je ne suis pas du bon côté pour le soleil, mais c’était impossible d’y aller sans traverser les voies. Mais je suis assez content de mon plan dans les anciens marais salants.

Intercités de nuit

Je rentre ensuite à l'hôtel. Le vent souffle fort, très fort. Mais ça permettra de dégager le ciel pour le lendemain, c'est tout ce que je voulais !