Toujours chez Kotoden, à Takamatsu sur l'île de Shikoku.

Toujours confiné (bon ça c'est autre chose, mais c'est important aussi !)

Toujours près de mes deux beaux vieux trains, que je ne lâche plus. Un visiteur du blog nous a laissé un commentaire comme quoi ces ancêtres allaient disparaître, enfin le "23" dans un premier temps. Quoi, là aussi ce putain de Coronavirus Covis-19 a frappé ?!? 
Non c'est la vie normal d'un train. Lorsqu'il est arrivé à bout de souffle (comme quoi il y a des correspondances !), il faut le laisser partir doucement. Mais pas de cercueil en bois, car finalement un train ressemble déjà un peu à un cercueil roulant (humour noir), ce sera plutôt la casse, la découpe, ou si un destin meilleur lui est promis, une préservation. Et j'espère bien que cette dernière option sera choisie pour tout ce beau petit monde qui le mérite bien, ce qui est déjà d'une certaine façon le cas ici.
En tout cas, j'ai bien fait de venir les voir une... première et dernière fois !

Alors que j'attendais encore un dernier train à inclure auprès d'eux, un 'spécial' arriva ...

DSC00657

Et ça c'est parfait, car celui-là manquait à ma collection de ce jour. Voici un 600形, pas très vieux car datant de 1998 chez Kotoden, mais en réalité datant de 1964 chez... Nagoya Metro. Ce qui en fait le matériel le plus ancien en service régulier ici. Nagoya Metro : Les métros les plus moches de tous le Japon, oh si, vous avez vu ces affreux designs !! Finalement, revisité à la sauce Kotoden, ça passe bien pour ce train-là ...

DSC00660

Ces 600 agissent sur les lignes Nagao et Shido. J'avais initialement prévu d'aller shooter dans une superbe courbe de la Nagao line, mais le temps restreint ne m'a pas permis de le faire. 

Sur la ligne Shido, j'y étais allé en 2008 pour des visites touristiques (temples et vieux villages), dont voici quelques plans des trains à ce moment-là ...

Japon 2008 3127Japon 2008 3147Japon 2008 3155Japon 2008 3169Japon 2008 3179

Ma balade dans les champs à ramasser des fraises (puisqu'on a décidément rien d'autre à foutre !) est presque fini, mais je vais quand même revenir vers la gare et le dépôt de Busshôzan. 

Chemin faisant (où d'ailleurs je ne croise pas cet oiseau), une petite route me titille l'envie de l'emprunter. Elle semble mener vers le dépôt. J'y vais.
Que j'ai bien fait, au détour d'un petit immeuble apparaît devant moi dans toute sa splendeur mon reflet dans un miroir !
Euh.... non ce n'est pas tout à fait ça, même si je ne renie pas la splendeur, j'ai trouvé bien mieux et beaucoup moins transpirant et odorant en cette fin de journée, le dernier des fabuleux Mousquetaires de la Kotoden, Monsieur "120" ...

 

DSC00664

Bien caché derrière les bâtiments, mais heureusement pas dedans, ce "120" est un 3000形 de 1926. 
Oh que je suis content de le voir là devant moi, quelle merveille !
Je ne suis venu pour rien, c'est parfait.