Nous étions un samedi, mi-août, départ en vacances de Obon au Japon.
Enormément de monde dans les gares et les trains. Je n'avais pas réussi à obtenir la moindre place libre dans un shinkansen, même dans un pauvre Hikari !

Venant de Karuizawa, par la Nagano Shinkansen line, ça allait. Puis en gare de Tôkyô, entre la chaleur étouffante de l'été et le monde fou, je me sentais défaillir.
Reprends-toi mon Densha, reprends-toi, tu as une mission à assurer, une toute simple pour commencer, un aller simple pour Toyohashi, ce n'est pas grand chose.
Oui, mais quand même, rien que pour accéder aux quais, c'est l'horreur ...

IMG_7359

J'passe toujours devant tout le monde avec mon JRPass, mais là, il m'a fallu faire la queue derrière des tas d'gaijin, chinois-américain-franco-allemand ...j'sais pas quoi bien pénible, pas capable de préparer leur Pass d'avance et qui vous bloque 10 minutes rien que pour le retrouver tout au fond du sac de 60 litres ! Y m'énerve y m'énerve !!!

Sur le quai, la chaleur tue la moindre envie de faire des images.

Il y a ces espaces climatisés, ou d'habitude je ne fous jamais les pieds, trop bien avec mes trains moi, mais là ... j'y vais illico. Les portes automatiques n'arrivent même plus à se refermer tant il y a du monde entassé là'dans et du coup, toute la chaleur rentre et ça ne climatise rien du tout !!! Sont cons les mecs aussi, méritent des coups de pieds au cul. De gros américains (facile à reconnaître) restent devant et bloquent le système. Moi j'ai réussi à me faufiler et à me poser dans un petit coin en attendant le dernier moment pour aller attendre à l'emplacement des jiyuseki pour mon Hikari.

Au moment où il faut, j'y vais, je serai le deuxième à rentrer dans le train, qui partant d'ici, m'offrira une place à coup sûr.

J'ai bien joué, j'ai ma place. Une femme viendra s'asseoir à côté de moi mais ne m'adressera pas la parole du voyage. M'en fiche, je ne suis pas là pour ça. Ce sera musique dans les oreilles jusqu'à Toyohashi.

A plus tard ....