13h30. Hirosaki.

Je me dirige vers une gare, ça ce n'est pas très original avec moi, par contre cette gare l'est, originale.
C'est celle de la compagnie privée Kônan Tetsudô, Chûô Hirosaki eki. Point de départ de la Owani line.
J'y vais en taxi.
Si si, en taxi
Xi xi en tasi!
Je n'ai plus envie de me prendre la tête avec des marches interminables qui me flinguent le dos.
Ah ...mais j'ai oublié de vous dire, j'ai tous mes bagages avec moi toute la journée!
Donc un gros sac à dos de voyage et mon sac photo. Les deux bien lourds, ceci explique cela, n'est-ce pas?!
J'ai pourtant tourné et retourné le problème dans tous les sens, impossible de trouver la bonne solution pour mener à bien mes projets.
Si je mettais en consigne mon gros sac à Hirosaki eki à mon arrivée il fallait que j'y revienne un moment donné, et perdre du temps, ou/et de l'argent.
J'ai tout gardé, c'est lourd et encombrant mais je trace mon chemin.

IMG_3383

Depuis le taxi, j'aime bien le grand chapeau blanc sur cette voiture.

Le taxi me dépose devant la gare de Chûô-Hirosaki.
Une forte sonnerie retentit alors!
Qu'est-ce donc?
J'entre dans cette gare, en espérant trouver des casiers de consigne par ici.
La sonnerie, genre cour d'école, annonçait le départ du train pour Owani.
La chef de gare (une femme donc) ferme l'accès aux quais. J'ai juste le temps de faire ce plan du train qui s'élance ...

IMG_3384

Une consigne, ici?
Non, me signifie la chef de gare qui s'enferme derrière son guichet pièce à vivre. Il faut voir ça, un vrai salon-cuisine tout confort.
Me voilà drôlement embêté car j'aimerais faire des images le long de la ligne dans le quartier, et mon gros sac me gêne vraiment, je n'en peux plus.
Je reviens vers elle, en toquant à la vitre.
Ne serait-il pas possible que je lui laisse mon gros sac ici, dans son espace à vivre, car, je lui explique, je reviens prendre le train de 15h30 après une balade dans le quartier.
Elle semble hésiter ...
Je pleurniche un peu ...
Elle accepte.
Ça fera 400¥!
Mazette! Elle en profite pour se faire un peu de fric.
Bon bon, ok ça marche.
Me libérer d'un gros poids n'a pas de prix, surtout pour pouvoir shooter librement.

Je me sens plus léger (à tous points de vue) subitement, et me voilà gambadant à la sortie de la gare. Une gare antique, qui n'a pas vue une rénovation depuis les années 70 au moins.

IMG_3386

Il y a un parking à vélo original ...

IMG_3387

Le plan n'est pas difficile. La ligne Owani suit une rivière. De l'autre côté de la rivière il y a une route qui longe, je vais donc la prendre.

IMG_3389

En fait je connais le coin car en 2007 j'y étais déjà venu, mais à l'époque j'avais fait 2-3 photos puis c'est tout.
Là je veux faire mieux, car je sais que les lieux recèlent de bons spots.

Par contre le 'route' n'est plus qu'un petit chemin neigeux parfois très casse-gueule.

IMG_3390

Je prends le chemin. Mes gros après-ski sont bien appréciable sur de tels terrains. J'accroche, c'est bon.
Je voulais retrouver le fumikiri du pont rouge.
Après une dizaine de minutes de marche j'y arrive, il est toujours là. Rien ne bouge par ici. Parfait.

IMG_3391

Atmosphère pittoresque comme je recherche. Avec cette bonne neige c'est encore mieux.

Il n'y a qu'un train par heure qui part de Chûô-Hirosaki. Il est parti il y a peu de temps, à 13h30. Vous calculez vite quand sera le prochain. Mais le train arrive une demie-heure avant l'heure de son prochain départ. Pfffiou c'est compliqué ces grands calculs de probabilité fractionnelle.
Alors j'avais noté sur ma feuille de route qu'à H+28 un train arrive en gare.
J'ai donc attendu un peu le prochain. Je me suis positionné de l'autre côté de la rivière, entre la gare et le pont rouge, et j'en ai fait une vidéo.
Voilà c'est tout.
Pas d'image désolé.

J'ai donc si mes calculs sont bons, voyons soustraire la racine carré du triangle de l'hypoténuse x+3y divisé par le tiers du noyau central de Pytagore,  ...à peu près 30 minutes devant moi.

Je me souviens qu'en 2007 avec ma douce assistante, nous avions visité un très beau temple dans les environs. Ça me laisse le temps d'y aller. Je veux le revoir.
Partons à sa recherche ...