J'ai plus de 'Royal Milk Tea' en poudre,
J'm'en fous, j'me casse!
(J'en rachèterai là-bas)

François H. est tout triste dans son palais,
Il en a voulu deux en même temps et n'en a plus aucune.
J'm'en fous, j'me casse!
(Moi j'aurai des Densha Girls)

Y'a tous ces cons qui mettent leurs pieds sur les sièges des bus, trams, métros, trains ...
J'm'en fous, j'me casse!
(Là-bas ils le font aussi mais ont la distinction d'enlever leurs chaussures)

Depuis des semaines on se prend des dépressions qui dépriment,
tout ça à cause de l'anticyclone des Açores trop bas.
J'm'en fous, j'me casse!
(J'aurai de la neige et de la glace, c'est ce que je veux)

Y'a tous ces cons qui parlent fort au téléphone dans les transports en commun ou n'importe où,
pour raconter leur vie dont on se fout royalement.
J'm'en fous, j'me casse!
(Là-bas ils ont presque tous les yeux rivés sur leur portable, mais on ne l'entend jamais sonner, ni converser avec devant les autres)

Les collègues pénibles, et le patron qui en remet une couche,
les étudiants qui s'opposent à vous et remettent en cause votre légitimité ...
J'm'en fous, j'me casse!
(Je serai bien pénard tout seul avec mes trains sans personne pour me commander)

J42cris des textes 巣rせ clqvier ;qis j4oublie de れ;絵ttれ円frqん9くぃs
J4;4en fousm j4;e cqsse/ 

Au boulot la machine à café sert un breuvage infâme,
qui n'a de café que le nom!
Si tu veux te payer une boisson c'est cher et à la sandwicherie à 600 mètres.
J'm'en fous, j'me casse!
(Là-bas il y a des distributeurs automatiques de boissons partout, pas si cher et au choix chaud ou froid. Chaud de préférence à Hôkkaidô, merci)

J'aurais dû aller aux toilettes avant de partir, j'ai trop envie,
Me voilà en ville sans aucune possibilité d'assouvir mon besoin naturel sauf à devoir consommer pour y aller dans un café
Consommer pour se vider, c'est trop con!
Et je ne vous parle même pas des gares où on vous extorque minimum 0.50€  avec une négresse à l'accueil l'air mauvais,
J'm'en fous, j'me casse!
(Là-bas y'a des toilettes partout, toujours gratuites et propres. C'est la moindre des choses, non?! où vont nos impôts?)

 Et ces boutiques où on vous accueille ...mal!
Il faut attendre que la vendeuse ait fini de raconter son week-end à sa collègue pour qu'elle daigne s'occuper de vous.
J'm'en fous, j'me casse!
(Là-bas le client est roi, c'est une réalité tangible, en France l'employé passe avant tout, le client va se faire foutre ...s'il le veut bien!)

Et tout ça, et le reste aussi
et patati, et patata, la liste est longue.

J'm'en fous, j'me casse!

Mais seulement 10 petits jours.

Et après il faut revenir dans toute cette merde ...

Heureusement que vous êtes là, chers visiteurs, fidèles, habitués, occasionnels,
C'est aussi pour vous que j'me casse là-bas,
Mais je ne me fous pas de vous.

Allez à bientôt pour des nouvelles super fraîches ...