Ice Trip 2.014

Lundi 17 février. Je commencerai par un tout petit peu de Tôkyô, je m'envoie un bon jaune pour commencer la session, le Doc' est annoncé.
Puis direction Ômiya pour l'après-midi. Un petit tour chez Tôbu sur la Noda line pour espérer voir le nouveau série 60 000.
Je reprends un shinkansen pour aller vers Nagano pour ma première nuit. Peut-être un stop à Takasaki si la lumière est bonne, si le E7 fait des essais?

J2 dès le petit matin, ce sera une virée chez Nagaden. Ce n'est pas la première fois, mais cette fois j'espère avoir des images avec de la neige. Si j'ai envie je me fais le retour en 'Yukemuri' ex-Odakyû 10 000.
Puis je file vers la Nihon Kai par une ligne de montagne qui passe par la station de Myoko-Kogen, à 1200m d'altitude les quantités de neige sont parfois impressionnantes. Tout dépendra des conditions lors de mon passage. Si c'est réellement impressionnant je m'arrête un peu pour shooter et visiter, sinon je file vers Naoetsu. A Naoetsu, sur la Hokuriku line, il y a du passage. Des trains de fret, les Hakutaka qui n'en ont plus que pour un an d'existence, et un super spot que j'ai repéré. J'y arriverai si les conditions me le permettent, tous les lieux de ce voyage seront conditionnés par cela.
Je finis ma journée en prenant un 'Hokuetsu' pour Niigata. Une nuit là.

J3 petit shooting en gare de Niigata puis je prends le premier 'Inaho' du jour à 8h27 pour Akita. J'espère tomber sur le nouveau E653-1000, qui auparavant circulait sur le Jôban line en mode 'Fresh Hitachi'. On verra bien. La 'Green Class' est vraiment alléchante. Mais les vieux 485 ne me déplaisent pas non plus.
A Akita, shooting aux alentours de la gare (si le temps le permet, donc s'il n'y a pas de tempête de neige!) entre 12 et 15h.
Puis je m'essaye les Green Class des shinkansen E6 et E5 d'affilé pour relier Aomori par Morioka.
Nuit à Aomori.

Là vous vous dites que tout cela c'est du 'déjà vu'. Pour les lieux, oui, mais avec les conditions hivernales, non! C'est bien cela que je vais chercher, les mêmes lieux mais avec la neige. Dans le but de faire des montages vidéos de même matériel en toutes saisons. Automne 'Eki-nox 2012'. Printemps 'Golden Trip 2013'. L'hiver 'Ice Trip 2.014'.
Ensuite je crois que je serai calmé pour le Tôhoku pour un moment. Quoique ...
... c'est tellement beau, je ne m'en lasse pas. Et je pourrais y revenir toujours. et il y a toujours des coins que je n'ai pas fait.

J4. Aomori et une surprise! Je n'en dis pas plus car je ne sais pas si j'y arriverai. Je peux vous dire que ce n'est pas ferroviaire, c'est tout. Verdict le soir de ce jour qui se terminera à Hakodate. Ça y est me voilà à Hôkkaidô. J'aurai pris un 'Super Hakuchô' JR E789 pour m'y rendre en passant par le Seikan tunnel. Le soir à Hakodate, il faudra que j'épuise mes dernières forces pour aller voir le changement de locomotives du train de nuit 'Hokutosei', les 2 DD51 laissent place à une ED 79 pour passer le tunnel.

J5. Tôt le matin me revoilà en gare d'Hakodate pour voir la séquence inverse de la veille, l'Hokutosei en provenance de Ueno change sa ED 79 pour les 2 DD 51.
Même si je le voulais à la base je ne reste pas à Hakodate mais privilégie le plus possible Sapporo pour un gros shooting toute l'après-midi dans des petites gares aux alentours.
Nuit à Sapporo.

J6. Un tour vers Asahikawa, là où les températures descendent le plus bas (aujourd'hui par exemple). Combien aurais-je? -5°, -10°, -15°, ... pas moins s'il vous plaît! Mes vêtements et chaussures, pourtant très techniques supportent jusqu'à -18°. Sachez qu'il fait bien plus froid à Asahikawa qu'à Wakkanai.
Si j'ai de la chance, je voyage dans un 'Joyful' de la JR Hokkaidô. Retour à Sapporo en milieu de journée pour correspondance avec un 'Super Ozora' à destination de Kushiro. Plusieurs heures de voyage, en Green Class ça passera mieux.
Nuit à Kushiro.

J7. Les conditions pouvant être délicates, je ne suis sûr de rien mais j'ai prévu le meilleur.
Dès le lever du jour je pars vers la toute petite gare de Kayanuma, au milieu de nulle part, mais c'est là que les grues japonaises dansent entre elles sur la neige. Je compte prendre le tout premier train du matin à 6h00 pour être seul avec elles et le soleil levant, s'il y en a. J'ai plus de chance d'avoir des grues que du soleil. Et s'il neige trop fort, il n'y aura même pas de train! Ça passe ou ça casse ce plan là. Mais si ça passe, j'ai les images de l'année!
Ensuite je prends le fameux train à vapeur qui parcourt de magnifiques paysages enneigés du centre sur la ligne qui relie Kushiro à Abashiri.
Ce jour est chargé car dès la fin du voyage en SL je prends un bus pour ... une découverte des merveilles du coin. Je ne vous en dis pas plus, je ne suis sûr de rien.
Mais normalement en fin d'après-midi me voilà à Kawayu-Onsen, haut lieu des sources chaudes volcaniques où me tremper sera un plaisir magique. Une nuit dans un hôtel-ryokan.

J8. Je quitte Kawayu-Onsen pour Abashiri, mais avec un arrêt à Kitahama eki. Une charmante petite gare peu avant Abashiri au bord de la mer ...de glace, je l'espère.
La mer de glace. Voilà l'un de mes rêves depuis des années. C'est là-bas à Abashiri. Mais les glaces sont capricieuses, elles vont et viennent. Un jour là, le lendemain plus là, elles remontent, bougent, voyagent. Elles sont arrivées cette année 2014 dès le 22 janvier, très tôt. Mais sont aussitôt reparties pour ne revenir vraiment il y a juste une semaine.
Je prends un Norokko pour aller à Abashiri et je me fais un tour en bateau au milieu de cette mer de glace.

Puis avion pour Tôkyô.