Un message qui s'intitule 'Je n'irai pas' comme peut le faire Laurent Ruquier au début de son émission 'On n'est pas couché' avec la liste des gens qui ne sont pas invités.
Voici ma liste des lieux où je n'irai pas pour mon prochain voyage 'Ice Trip 2.014'.

Je n'irai pas à Sendai. Pourtant c'est au nord, c'est sur la route du Tôhoku et Hokkaidô est ma destination.

Je n'irai pas à Kanazawa, ni Toyama, ni Fukui. C'est côté Nihon Kai, il y a souvent de la neige en hiver, c'est des lieux intéressants mais je n'irai pas cette fois-ci.

Je n'irai (toujours) pas à Takayama. Je n'y ai pas pensé, tiens c'est vrai!

Je n'irai pas non plus à Nagoya, ni Kyôto, ni Ôsaka, ni Okayama, ni Hiroshima, ni Shikoku, ni Kyûshû ...
Ouf! ça en fait des lieux en moins là!
Vous comprendrez que ma limite 'sud' ou plutôt ouest sera le Kantô.

Alors il y a tout le reste...

Oui mais je n'irai pas à Yamagata. Je n'ai pas choisi de me perdre au milieu de ce département montagneux. Pourtant attractif, plein de neige assurément, avec des volcans comme le Zao Okama si beau. Déjà fait en été. L'hiver attendra de ce côté-là.

Je n'irai pas à Aizu-Wakamatsu. Là aussi l'enneigement paraît assuré, mais non.

Je n'irai pas à Fukushima. Point que j'ai peur, pas du tout, mais je n'ai simplement rien à y faire. Y aller juste pour dire "je suis allé à Fukushima" et avoir en retour des phrases stupides du style "et tu en es revenu?" "tu n'es pas devenu tout vert!" ou "comment tu as fait pour tenir, moi je ne pourrais pas!".

Je n'irai pas à Hirosaki. J'ai encore en travers de la gorge la déception du 'Sakura matsuri' raté de l'an dernier à cause de trop de pluie, de froid et de vent. Je voulais de bonnes conditions de printemps et en avait d'hiver en retard. Tant pis pour son beau château vu depuis le pont rouge.

A Hokkaidô, je n'irai pas à Wakkanai. Trop loin. Trop de temps perdu juste pour aller au point le plus au nord et redescendre. Des heures de train pour ça, non.

Je n'irai pas à Otaru. Jolie petite ville historique non loin de Sapporo, son canal, ses beaux bâtiments de style. L'hiver c'est paraît-il très beau. Un prochaine fois peut-être.

Je n'irai pas à Nemuro, la pointe est d'Hokkaidô. Je ne verrai pas les premiers rayons du soleil du jour sur l'océan, il y a aussi Chôshi pour ça.
Je n'irai pas narguer les russes sur leurs terres toutes proches et revendiquées par le Japon. Ce ne sont pas mes histoires.

Je n'irai pas à Oshamanbe, où paraît-il, il y a le meilleur ekiben du Japon en vente dans cette gare. Ça c'est dommage, j'avoue. J'avais pourtant envie.

Je n'irai pas à Furano, ni Biei. Mais si vous savez les grands champs de fleurs, surtout de lavande, mais aussi de plusieurs variétés qui s'étalent en longs bandeaux colorés dans le paysage avec pleins de couples de jeunes mariés chinois insupportables qui parlent fort!
Non, je n'irai pas. De toute façon il n'y aurait pas de fleurs en cette saison. Ni de couples de chinois, ça tant mieux!

Je n'irai pas à Shiriuchi. C'est la première gare à la sortie du tunnel du Seikan, celui qui relie Hokkaidô. Ni dans l'une des deux gares du tunnel lui-même, car il y en a mais utilisées seulement en cas d'urgence, de problème ou parfois de visite 'touristique'. Donc je n'ai pas trop envie de m'y arrêter si vous voyez ce que je veux dire. Mais de toute façon il faut croire qu'elle n'existe déjà plus, en prévision du futur Hokkaidô shinkansen.

Bon mais alors j'irai où?

C'est ce que je vous demandais la semaine dernière. Vous y avez répondu en élaborant des itinéraires parfois très censés, parfois loufoques ou improbables.
Pour le prochain message je vous dirais tout, ou presque ...