Sans sortir?

100 sortir, ça dépend où l'on est mais ça peut faire beaucoup!

S'en sortir. Oui c'est ça que je veux!
Je veux m'en sortir, et le plus vite possible, le mieux possible.

Je suis toujours, sur le quai de la gare Meitetsu Nagoya. Et il n'y a pas que 100 personnes, bien plus que ça!

Japan Golden Trip 013 269

Suivant l'angle de prise de vue, le quai pourrait presque paraître 'normal'. Enfin disons qu'il l'est pour un habitué de cette gare à cette heure-là.
Mais pour moi qui vient de mon fin fond de Mie, après des tokkyû à l'aise, des Shimakaze et autres petits 'fustû' de la Kintetsu, c'est l'angoisse de se retrouver au milieu de cette foule, qui bien heureusement est disciplinée. Ça c'est le bon côté des choses, la discipline japonaise.

Japan Golden Trip 013 268

Chacun attend patiemment. Les uns derrière les autres. Pas de bousculade, ni de 'je te passe devant au dernier moment'. Le quatrième arrivé, entrera 4ème dans le train. Plus on est dans une grande ville plus cette règle est respectée. C'est dans les 'bled' que j'ai vu le plus d'indiscipline, si si! Les jeunes ou vieux qui se permettent de passer devant tout le monde, mais comme souvent au Japon, les gens ne disent rien (mais n'en pensent pas moins!), ça passe. Et c'est moi qui suis choqué! Le monde à l'envers, non?

La seule chose dont j'ai peur dans un cas comme celui de Nagoya, c'est de me faire pousser. Pas violemment, non, non, tranquillement, fermement jusqu'à ce que ça rentre! J'ai déjà vécu ça plusieurs fois et c'est assez bizarre de sentir cette poussée franche, cet écrasement disons-le pour que tout le monde rentre dans la boîte à sardine.

Mais ...

...sur ce coup-là, à Nagoya Meitetsu,

un tout autre scénario va se jouer.

Un train va arriver à quai.
Les portes s'ouvrent.
Des gens en descendent.
Et personne ne bouge sur le quai?!?
Si, si toute cette foule reste impassible comme ...si aucun train n'était là?!?
Destination indiqué: 'Kanayama'.

Aaaaah OK je comprends!
Ce train n'intéresse personne car il s'arrête à la gare suivante, terminus Kanayama.
Tous rentrent chez eux vers des contrées bien plus éloignées que ce centre-ville.

Mais moi, je vais où? hein?
A Kanayama!

Donc ce train m'intéresse, il est presque vide, et je vais passer devant tout le monde pour monter à bord. J'aurais même une place assise, le luxe!
Je n'avais pas imaginé un tel scénario, au contraire des plans les plus noirs: écrabouillé contre une vitre avec mes gros sacs, gênant tout le monde par dessus le marché et ne pouvant pas réussir à me dégager pour sortir à Kanayama.
J'éviterai le plan catastrophe pour passer comme une fleur.
Tût tûûût tût ût ... (Meitetsu music horn de victoire)

A Kanayama, heureux qui comme Ulysse a fait un beau, mais très court voyage, je vais rester plus d'une heure pour shooter les trains qui arrivent là.
Le jour va vite laisser place à la nuit et je vais uniquement faire des séquences vidéo. Pas une seule photo cette fois-là, désolé.
Le montage est prêt, mais pas encore posté sur ma chaîne YouTube.
J'ai réalisé un double montage car je vais entre ce soir-là et le lendemain matin faire beaucoup de films soit en gare Meitetsu, soit en gare JR, qui sont mitoyennes. J'ai donc un premier montage 'Kanayama eki: Meitetsu side view' et un deuxième 'Kanayama eki: JR side view' Une bonne dizaine de minutes chacun lors des deux rush, du soir et du matin.
Je les posterai d'ici 2 semaines, et vous les verrez bien entendu