..qui signifie 'C'est parti!'
C'est ce que disent les untenshû et shashô lors du départ du train.

C'est ce que je vous dis en ce jour 'Tetsudô no hi' la fête du train, notre jour, celui de tout densha otaku qui se respecte.
C'est ce que je vous dis en ce jour de départ dans mes aventures ferroviaires à travers le Japon.
C'est le lancement du récit d'Eki-nox 2012, jour bien choisi et pour cause.

Pour commencer ce sera une virée à Tôkyô. 
Durant Eki-nox 2012 je suis très rapidement parti dans un long périple à travers le Japon, d'Ôsaka au Tôhoku.
Mais en ce qui concerne le Kantô, je n'ai pas pu bien y travailler comme je le voulais.
J'y ai mis un pied une première fois durant une matinée au départ de Yokohama pour 3 heures pour courir après des Joyful trains.
Le lendemain, grosse journée de pluie. 
Qu'à cela ne tienne, je remets le couvert numérique pour me faire une série de plans presque exclusivement en filé vers Nippori durant 1h30 en début d'après-midi.

Puis il y eu le tout dernier jour, le 29 septembre. Ce fut enfin la grosse journée sur Tôkyô avec comme objectif les nouveautés de l'année 2012.
Il y a tellement de travail là-dessus qu'une journée ne suffit pas quand on veut bien faire les choses, mais j'ai fait avec.
Alors que deux typhons (n°17 & 18) furent annoncés sur le Kantô entre le 28 et 30. Celui du 28 changeat subitement de trajectoire pour s'enfuir au large dans le Pacifique. L'autre frappa bien tout Honshû mais me laissa le temps de partir ..vers la France à quelques heures près. L'heure de départ de l'avion fut même avancée pour éviter ce typhon!

Bref, le 29 fut une belle journée chaude et ensoleillé. Je m'en vais donc vous en faire le récit, en incorporant au milieu celle pluvieuse du 23 septembre des filés de Nippori.

Une virée 'classique' sur Tôkyô commence par quitter la maison de Chiba.
En cette fin de voyage je n'ai plus de JRPass, alors je fais chauffer la carte Suica et j'emprunte la ligne Keisei, plus rapide et moins cher. La première étape sera un arrêt à Takasago eki. Habituel. La petite place au bout du quai. Les bons plans sur les 4 voies remplies en même temps et on est heureux pour commencer la journée.

7h17. Keisei Takasago eki.
Je descends de mon 'tokkyû' et je shoote sur le quai d'à côté un vieux inox 3500系 qui s'enfuit déjà ...

Eki-nox 2012 998

Ils résistent plutôt bien au temps. D'autres plus jeunes ont déjà été radiés depuis qu'ils sont toujours vaillants sur de petits trajets. Remarquez l'affichage, celui du service 'à la main' avec de grosses plaques. Hyper rare pour une grosse compagnie de nos jours.

Comme vous le voyez le soleil est bien là.

Je change de quai pour aller à l'emplacement. Un Skyliner arrive en douce par derrière. Il sort juste du dépôt tout proche et va aller prendre son service à Ueno. Je le shoote sous la gare sinon plus loin je suis en contre-jour ...

Eki-nox 2012 999

Le problème de l'emplacement de Takasago c'est qu'il n'y a de la place que pour une personne. Et si c'est pris, c'est cuit.

Et ce jour-là ...

Eki-nox 2012 1000

...c'est cuit! Comme souvent!
Bon, je n'avais pas prévu de passer du temps ici car je n'avais pas de travail urgent à faire, comprenez pas de trains indispensable à prendre en photo. Alors je reste derrière quelques minutes et je quitte la place.
Le temps de faire des plans décalés ...

Eki-nox 2012 1001

Sympa aussi.

Les trains s'arrêtent juste à mon niveau.
Galerie de portraits ...

Eki-nox 2012 1002

Ils sont beaux; ils sont frais!
C'est vrai qu'en cette fin septembre la température descend déjà bien le matin. (mais elle était le matin déjà plus haute qu'actuellement en pleine journée en France!!)

En arrière-plan il y a un Keisei 3050 Narita Sky Access qui relie l'aéroport de Narita à Ueno en passant par la ligne nouvelle chez Hôkusô.

Eki-nox 2012 1003

Le Skyliner emprunte aussi cette ligne nouvelle créée pour lui, et pour lui permettre les 160 km/h.

Puisque la bonne place est prise je décide de rechanger de quai pour attendre le passage d'un Skyliner que je shooterai dans la bonne lumière.