Sans changer de gare, on change radicalement d'ambiance en descendant  d'un étage pour se retrouver sur les quais de la Inokashira line.
Cette deuxième ligne de la Keiô, n'est pas très longue, 12 kilomètres entre Shibuya et Kichijôji, mais a des particularités très intéressantes.
La voie est ici métrique, au contraire de la Keiô line qui a opté pour l'écartement en 1372 mm depuis sa naissance en 1913.
La ligne Inokashira a débuté ses services 20 ans plus tard.
Il n'y a donc pas de connexion directe entre ces deux lignes à part dans cette station de Meidaimae.

Japon_2008_2410
Keiô 1000, 1751.

Deux types de trains circulent sur cette Inokashira line. Série 1000 de 1995 et l'ancienne série 3000 de 1962!
Il a presque autant de trains dans chaque série, 15 pour la 1000 et 14 pour la 3000.
Bien entendu, la série 3000 a vu nombres de ses engins déjà radiés, et est en sursis. Mais tant que le complément ne sera pas assuré par les trains de la série 1000 ou d'une nouvelle série, il restera des 1000 en circulation. Profitez-en pour aller les voir et les photographier car c'est l'une des plus ancienne série de trains sur Tôkyô!

Japon_2008_2416

Les trains de la série 3000, numérotés de 3716 à 3729, accusent vraiment le poids des années, mais deviennent de plus en plus 'vintage' au fil du temps, donc beaux, 'collector' et à collectionner!
De plus sur cette ligne la Keiô s'est 'amusé' à revêtir la face de ses trains de couleur différentes. Comme les trains série 300 de la Tôkyû Setagaya line il y a quelques jours!
Même système ici avec des couleurs pastels très chaleureuses et jolies.
Le jeu consiste donc à se faire encore une fois toute la collection!! Que je n'ai pas eu le temps de faire, merci!

Japon_2008_2411

Les trains de la série 1000, chacun avec sa couleur, sont numérotés de 1701(-1751) à 1715(-1765). Tous les trains forment des rames de 5 caisses.
Aux heures de pointes les trains sont bondés, c'est de la folie! Vous vous retrouvez complètement compressé dans les voitures, écrasé les uns contre les autres ...si vous arrivez à monter dedans!
Au départ ça va encore, la meute s'engouffre bien, mais une ou deux stations après ce n'est même pas la peine d'y songer!
Il m'est arrivé de laisser passer 3 trains avant de quand même aller me faire une petite ..minuscule place entre un salaryman, une barre et la porte!

SS850061

Car autant je n'avais pas essayé la Keiô line, mais l'an dernier j'avais déjà expérimenté cette Inokashira line. Elle m'avait tout de suite plu, pour son ambiance, et pour son matériel.
Les trains se succèdent rapidement aux heures de rush, il faut bien cela.
Au départ de Shibuya, la foule de presse en permanence sur les quais de cette plus grande gare du monde en terme de fréquentation, 6 millions de voyageurs quotidien!! J'ai pu le vérifier rien qu'avec cette Inokashira line où ça n'arrête pas de brasser.
Un train est à peine parti, que déjà le quai est plein de monde pour prendre le suivant! Ca fait peur! Il faut s'habituer à ce rythme de dingue et savoir se faire sa place, enfin ...attendre patiemment la sienne comme il se doit au Japon. Heureusement que les japonais sont disciplinés dans de telle circonstance, parce que cela tournerait à l'émeute, à la foire d'empoigne chaque jour.

Revenons à Meidaimae, dans une cool heure (couleur!) de l'après-midi ...

Japon_2008_2419

En effet, il y a de la couleur sur la Inokashira line, parme et bleu sur ces séries 3000 et 1000 côte à côte!
Et je ne peux m'empêcher de préférer le série 3000, plus typé dans sa robe pastel et stainless dans années 60! 47 ans en 2009 quand même! Et encore une très belle allure malgré tout les allers-retours qu'il a effectué dans sa vie. Le respect des japonais pour leur matériel y est pour beaucoup.

Japon_2008_2418

Tiens! y'en a qui s'en moque du train qui arrive! Qu'il soit, un 1000, un 3000, en bleu, jaune, rose ou blanc, ils préfèrent rester plongés dans leur lecture, 'shinbun ou keitaidenwa' (journal ou téléphone portable)...

Japon_2008_2415

Japon_2008_2414

Voilà une des images que j'aime beaucoup de mes séries 'Densha Girls', de cette étudiante à Meidaimae appuyée contre la gigantesque affiche du quai.

Et la meilleur pour la fin, avec l'histoire de ce petit garçon qui entra subitement en crise dés lors qu'il fallu sortir du train qui venait de stopper en gare. Il ne voulut pas en descendre malgré les demandes pressantes et répétées de sa mère, qui pour en finir le pris de force avec l'aide de la grand-mère pour le sortir du train.
Mais son caprice s'amplifia encore plus et il ne voulait alors plus faire un pas.
Criant et se braquant, se couchant sur le quai, se tortillant en tous sens, les deux adultes n'eurent alors plus comme autre solution que de le 'transporter' chacune d'un côté comme un gros sac!
Dans quel pays que ce soit, les enfants sont bien tous les mêmes, pas facile d'être parents!
Pour ma part, j'ai bien ri, et sans doute assisté là à ma plus belle scène de caprice!
Merci gamin!

Japon_2008_2420
Japon_2008_2421